Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Le réalisateur Enrique Rivero est né en 1976. "Parque via" est son premier long-métrage. Il traite magistralement de la solitude d'un homme au milieu d'une grande ville.

L'homme seul c'est Beto. La grande ville c'est Mexico. Il est le gardien d'une grande maison d'architecte moderne après y avoir travaillé comme domestique. La demeure est restée vide depuis plusieurs années et la propriétaire, une grande bourgeoise riche et âgée, l'a mise en vente. L'impression de solitude est renforcée par des plans répétés insistant sur la monotonie et la routine d'un travail de peu d'intérêt.

Pourtant, au lieu de multiplier les sorties cela l'a incité à mener une vie recluse, comme si le monde extérieur était menaçant. Aussi ne rencontre-t-il que peu de personnes, sinon la propriétaire de la maison, une bourgeoise âgée et très classe, pour qui il a à juste titre un sentiment de gratitude, et Guadalupe une prostituée, entraîneuse dans un bal populaire, à la fois sa confidente et sa maîtresse. Deux très beaux portraits de femme d'ailleurs : bravo pour le casting.

Comme la maison de "Parque Via" sera bientôt vendue, Beto se demande comment trouver un toit et de quoi vivre après trente ans de vie de domesticité. Arrive un jour où il faut partir... La fin est très inventive, inattendue, et donc je n'en dirai pas plus.

Ce qu'il faut ajouter c'est que "Parque Via" est fondé sur un acteur central : Norberto Coria qui joue le rôle de Beto (photo). Selon ce qu'a déclaré Enrique Rivero devant le public — médusé — des Trois Continents, c'est que cet homme joue son propre rôle d'ancien domestique ! Et avec ça, il a remporté le prix d’interprétation masculine.

Et le meilleur pour la fin : "Parque Via" a été couronné de la Montgolfière d'Or 2008 : ouf ! un vrai film, pas un documentaire chinois !


Parque Via
Film d'Enrique Rivero
Mexique, 2008, 83 min.
 

 

Tag(s) : #AU CINEMA, #MEXIQUE