Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Prix du Public au 31° Festival des Trois Continents *


Lors de la 30è édition des Trois Continents, le précédent opus de Yousry Nasrallah avait été projeté, « L'Aquarium » : ce film ne m'avait guère enthousiasmé malgré deux ou trois séquences fortes. En revanche, cette année, avec  « Sheherazade, Tell Me a Story »,  le nouveau titre de celui qui fut assistant de Youssef Chahine me semble bien plus impressionnant. Dans ce film réussi, qu'on se rassure, Sheherazade ne racontera pas un millier d'histoires. Seulement trois, enchâssées dans ce qui constitue un quatrième récit.

Mais laissons Sheherazade avec son calife ! Hebba est la présentatrice vedette de Sun TV, une chaîne privée égyptienne. Elle mène un alerte et incisif "talk show" comme on dit en "bon français" — en "bon arabe" aussi ? — où il est question de la vie des femmes au pays du président Moubarak. Celles qui sont invitées à répondre aux questions d'Hebba ne se privent pas d'aborder des sujets "brûlants" (relativement à la liberté surveillée qui est celle des médias et des femmes dans ce pays ). Or, Hebba est l'épouse d'un journaliste ambitieux : on cite son nom pour prendre la direction du journal... Les caciques du régime n'apprécieraient pas de nouveaux "dérapages" de l'émission de madame…

 

 

 

Naturellement ils arrivent à la queue leu-leu… Après une première émission où une femme raconte comment elle a refusé d'épouser un employé d'un ministère qui voulait lui imposer le voile et la priver de sa voiture, arrive une histoire beaucoup plus salée. Trois soeurs, charmantes filles bonnes à marier, héritent d'un commerce au bazar à la suite du décès de leur père ; elles s'aperçoivent bientôt qu'il faudrait un homme pour tenir l'affaire et les "protéger" (sic). Et si le jeune commis de la boutique devenait le mari de l'une d'elles ? L'idée marche si bien qu'on va droit au drame passionnel ! La meurtrière vient témoigner sur le plateau de Sun TV peu après sa sortie de prison.

 

 


 

 

La troisième histoire tourne autour d'un économiste qui ne se contente pas des profits de ses entreprises et séduit une dentiste (jeune, belle… et issue d'une famille riche). Bientôt la jeune femme est enceinte, mais notre homme se prétend stérile ! Et voilà qu'il est nommé ministre. Le taux d'audience de Sun TV va grimper. Karim, le mari d'Hebba, n'apprécie pas du tout...

 

 

 

Pour la quatrième émission l'invitée n'est autre qu'Hebba : mal habillée, sans maquillage, un œil au beurre noir, la poupée des magazines est devenue une femme égyptienne comme les autres, victimes du machisme ambiant qu'elle dénonce par sa seule présence. Je tiens à préciser qu'il s'agit bien d'une critique des hommes, de la société et du pouvoir et nullement de considérations religieuses "locales".

 

 

Sheherazade, Tell Me a Story
Film de Yousry Nasrallah
Egypte, 2009, 135 min.

* La Montgolfière d'or est allée à "Bandhobi" (de Shin Dong-il) et la Montgolfière d'argent à "Blind Pig Who Wants to Fly" de l'indonésien Edwin.

 

Tag(s) : #AU CINEMA, #EGYPTE