Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Fontainebleau


Il est remarquable que parmi ces détails les mains jouent un rôle important. À commencer par la main gauche de la duchesse de Villars dans le tableau de l'Ecole de Fontainebleau dont un "détail" illustre la couverture de ce beau livre inspiré par l'enseignement de Daniel Arasse. On remarquera aussi les mains de la Vierge chez Cimabue, celles du Christ chez Rogier Van der Weyden, celles de Dürer dans un de ses autoportraits, la main gauche du Tricheur de Georges de La Tour, la main de Bethsabée dans un Rembrandt, la main rapace aux doigts boudinés de Monsieur Bertin vu par Ingres, les mains des Horaces, père et fils, du célèbre tableau de David.

 

David

 

À bien chercher, on trouve aussi des pieds: ceux du Christ, déchirés par un clou, ceux de Louis XIV, décorés d'un ruban. Tout bien considéré, mains ou pieds, il s'agit plus souvent d'effets de "zoom", que de "détails" proprement dits. De ce point de vue, les deux fruits et le flacon bouché placés sur un coin de cheminée dans l'Annonciation de Rogier Van der Weyden, encore lui, sont de vrais détails, à la fois éloignés du motif principal et pourtant tout à fait porteurs de sens.

 

• Nadeije LANEYRIE-DAGEN. Détails vus au Louvre
Editions de La Martinière / Musée du Louvre éditions. 2009, 240 pages.

 

 

Tag(s) : #BEAUX ARTS, #LOUVRE