Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Ne dites pas : Encore un film en noir et blanc, comme "The Artist" ? Non, netabou-affiche.jpeg le dites pas ! Le film de Miguel Gomes est une histoire toute de nostalgie comme savent en faire les réalisateurs et les romanciers portugais —je pense notamment à Lobo Antunes. Surtout n'accordez pas trop d'importance ni aux considérations théoriques et formelles ni aux références à l'histoire du cinéma que vous avez pu lire ici et là dans la presse généraliste ou spécialisée. On n'a besoin d'aucune cuistrerie pour apprécier ce beau film, sensible et un peu rétro, un peu nonchalant aussi, ce qui risquera malheureusement d'ennuyer plus d'un spectateur.

Placé d'emblée sous le signe fétiche du crocodile, le récit se compose de deux parties. Aujourd'hui d'abord : "Paradis Perdu". Lisbonne, une dame âgée et malade, Aurora, perd au casino l'argent qu'elle n'a pas, au désespoir de Santa, sa femme de ménage cap-verdienne et de Pilar, une femme charitable qui accueille des pèlerins étrangers.

tabou-1.jpeg

Après les obsèques de cette Aurora, et selon son vœu, elles partiront à la recherche d'un musicien, un certain Ventura qui, du temps des colonies et donc de sa jeunesse, avait charmé la belle Aurora. Pour cette seconde partie, intitulée "Paradis", la voix off du narrateur nous invite à remonter dans le passé, vers une plantation coloniale au pied du mont Tabou supposé exister en Mozambique. Bien sûr il n'en est rien, mais c'est bon pour le titre, afin d'appâter le spectateur, et pour le clin d'œil à l'œuvre de Murnau afin de séduire le critique cinéphile. Le mont Tabou de Gomes est le mont Namuli surplombant des plantations de théiers en Mozambique. Le Tabou de Murnau était sensé se dérouler à Bora-Bora, autre exotisme tropical...

tabou-2.jpeg

Entre Aurora (interprétée par Ana Moreira) et Ventura ce fut évidemment une histoire d'amour et d'adultère, baignant dans une atmosphère un rien désuète renforcée par le noir et blanc. Mais pas seulement : voyez l'accompagnement musical, sauvé des années soixante, et qu'on aurait aimé plus abondant. Domestiques stylés, vieille moto, vieille voiture, et séquences muettes. Dans cet éden nostalgique, Aurora arpente sa plantation de canne à sucre une carabine à la main, sans doute pour se protéger des fauves. Le safari se limitera à retrouver le petit crocodile que son mari lui a offert. Mais l'histoire d'amour au paradis colonial finira mal, comme on s'en doutait. Saudade !

TABOU. Film de Miguel Gomes. 2012. 110 min.

Tag(s) : #AU CINEMA, #PORTUGAL