Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voici un roman doublement exotique et pourtant familier, où, l'ironie distanciant les Suter-le-cuisinier.pngmoments dramatiques, l'atmosphère reste légère : prenez un peu de la crise financière internationale et de la guerre des Tigres tamouls au Sri-Lanka ; mélangez-y un jeune tamoul réfugié en Suisse, Maravan, passionné depuis l'enfance de recettes traditionnelles ayurvédiques qu'il améliore grâce aux techniques de la cuisine moléculaire... laissez reposer... et vous obtenez ce récit, véritable mise en bouche!

• Employé au Huwyler, restaurant suisse huppé, Maravan y subtilise un soir un matériel coûteux : licencié, il galère dans de petits boulots puis s'associe avec Andréa, ancienne employée du même établissement. Leur entreprise propose "au noir" des repas aphrodisiaques servis à domicile pour des couples mariés en panne sexuelle à la quarantaine… L'affaire rapporte, mais le contexte politique s'invite aux Love Menus : à son insu, Maravan cuisine pour un fournisseur d'armes au gouvernement sri-lankais ; deux partisans des Tigres le rackettent pour sauver son neveu Ulagu, devenu enfant soldat. Sa précarité économique et l'obligation de soutenir les siens au pays, amènent Maravan à certaines compromissions. Mais, en compensation, sa passion pour la cuisine s'en trouve décuplée et, après maints rebondissements, il  découvre le bonheur...

• Martin Suter s'est beaucoup documenté et réussit fort bien l'assemblage de la tradition et de la modernité : le rotovapeur et les distillats libèrent merveilleusement les essences des épices —cardamome, curcuma, muscade, cannelle — que le siphon restitue en écume ; l'azote liquide, les basses températures, les gélifications : autant de techniques pour revisiter la cuisine de sa grand-tante en respectant les textures et les saveurs.

Voici donc un roman à dévorer sans modération! avec, en annexe, des recettes faciles à réaliser sans matériel sophistiqué! Effet aphrodisiaque garanti avec les "phallus gelés" et les "petites chattes au poivre"…

À vos fourneaux!

Martin SUTER  -  Le Cuisinier

Traduit de l'allemand par Olivier Mannoni, Chr. Bourgois éditeur, 2010, 343 pages.

 

Tag(s) : #LITTERATURE ALLEMANDE