Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Que se cache-t-il derrière ce titre très aguicheur ? Couronné par le Grand prix des Sylvain-D.-passage-du-desir.jpegLectrices de "Elle" en 2005, ce polar de Dominique Sylvain met en scène une enquête menée par un duo féminin créé pour la circonstance et dont on savoure les désaccords culturels. L'imposante commissaire Lola Jost n'a encore mis qu'un pied dans la vie de retraitée ; elle a conçu une sainte haine pour son successeur, le Nain de jardin aux neurones fatigués. Sa voisine et partenaire improvisée, Ingrid Diesel s'oppose à elle par sa jeunesse, sa souplesse de masseuse, et son vocabulaire d'Américaine libérée au passé mouvementé. L'enquête qui les réunit a pour origine un crime atroce commis près de chez elle dans un appartement sis… Passage du désir, dans le Xe arrondissement de Paris. Là vivaient trois jeunes colocataires, Chloé, Khadidja et Vanessa. Cette dernière a été tuée et mutilée. Juste avant que la victime ne soit retrouvée, un braquage avait été perpétré par une équipe de mauvais garçons dont l'un est le frère de Khadidja. Celle-ci est par ailleurs maîtresse de Maxime, un photo-reporter reconverti en restaurateur aux "Belles de jour comme de nuit" dont Lola Jost est cliente en raison de l'andouillette et de la cuvée du patron. Aussi s'implique-t-elle beaucoup pour éviter que Maxime, forcément suspect aux yeux du Nain de jardin, ne soit arrêté. L'enquête permet de rencontrer de nombreux autres personnages et de pénétrer dans des lieux éclectiques : le cabinet d'un psychanaliste, un cinéma spécialisé dans les films d'horreurs, un cabaret où Ingrid Diesel assure incognito un strip-tease intégral, sans oublier une station de ski dans les Alpes où l'aventure manque de tourner mal pour les deux femmes. Au cours de l'enquête, le meurtre d'une dessinatrice japonaise de manga, ancienne compagne de Maxime, revient se mêler à celui de Vanessa. On voit que l'auteure s'est donné du mal pour imaginer les lieux et les personnages, et assurer le triomphe d'un duo aux prénoms qu'on retiendra, mais globalement le roman manque un peu de tempo et s'égare quelquefois en bavardages annexes.

Dominique SYLVAIN  -  Passage du désir.  Points, 2009, 282 pages. (Edition originale, Viviane Hamy, 2004).

 

 

Tag(s) : #LITTERATURE FRANÇAISE