Charles Dantzig - Dans un avion pour Caracas

Publié le par Mapero

Le narrateur est passager d'un avion pour Caracas, jusqu'à l'atterrissage, à la dernière page. Parti avec l'espoir ténu d'en revenir avec l'écrivain Xabi Puig l'ami Dantzig-Dans-un-avion-pour-caracas.jpgdes longues conversations dans un café parisien. Ce romancier à la mode aurait monté le projet d'un essai critique sur Hugo Chávez, le caudillo du Venezuela. Pour écrire sur le dictateur controversé, Xabi a dû se rendre sur place pour un séjour de quelques mois. Mais, très vite, il n'a plus donné de ses nouvelles. Peut-être a-t-il été enlevé, torturé, voire assassiné ? Le narrateur est en quelque sorte l'envoyé de la famille pour tenter de retrouver Xabi. Il est l'ami fidèle qui était jaloux de Lucie, l'artiste qui a partagé la vie de Xabi trois ans durant. Or Lucie vient de rompre et s'est repliée dans son "Lesbianistan", comme dit le narrateur, avec une présentatrice de télévision. Est-ce la raison du départ de Xabi pour l'aventure sud-américaine ? Xabi est aussi un écrivain dont le dernier livre n'a pas connu le succès. Est-ce pour oublier cette déception qu'il a conçu de s'évader avec ce projet d'essai politique ? A-t-il voulu se perdre loin de Paris et de Perpignan sa ville natale? Tout est possible. N'attendez pas que Charles Dantzig mène l'enquête puisque le roman se termine à l'arrivée du narrateur à Caracas. Et Wikipedia vous en dirait plus sur Hugo Chávez. « Que serait devenu ce livre vénézuélien dont il [Xabi] était sûr qu'il renouvellerait le genre des écrivains 1970 allant en Chine, au Vietnam, à Cuba et favorables aux tyrans, pour des raisons pas nécessairement basses d'ailleurs…?» Je n'ai pas plus la réponse que Charles Dantzig !… Simplement, on pourra savourer avec plaisir une écriture légère et fragile comme de la dentelle, prompte aux aphorismes, riche en anecdotes glissant sur des digressions, papillonnant d'un sujet à un autre et se donnant beaucoup de mal pour ne pas paraître grave. « Ses livres, enfin vus de loin, je n'en avais pas lu un seul, ses livres sans genre précis, parfois fiction, toujours fragments, étaient l'écho parfait de la vie actuelle, et qu'il venait de faire la théorie de son œuvre.» On ne saurait mieux dire.

Charles Dantzig - Dans un avion pour Caracas Grasset, 2011, 299 pages.

 

 

Publié dans LITTERATURE FRANÇAISE

Commenter cet article