Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Une entreprise dont on ignore la branche, Ramon et Maria del Mar, le fils et la fille de l'industriel Masnou, une bande de révolutionnaires attardés genre GRAPO : Pedro, Costa et sa Ledesma-Dossier-Barcelone.jpegsoeur Isabel, Milanés, Rodriguez, etc, plus un avocat qui galère et que le commissaire Lorente surnomme Grapillo, enfin quelques putes et quelques flics pour agrémenter le tout. Secouez-bien, et plongez le tout dans les lendemains immédiats du franquisme, juste après la tentative de coup d'état de Tejero.

Encore faut-il bien accomoder la paella. Tout commence quand une amie d'Isabel, Mireia, passe chez l'avocat pour lui confier une affaire de recherche en paternité et un stock de longues lettres qui constituent à peu près la moitié des chapitres. Celles-ci sont écrites par Roman Masnou à une certaine Esther Jou qu'il noye de confidences sur l'entreprise, sur sa jeunesse, ses amis, sa passion trouble pour sa soeur et le lecteur comprend vite que Ramon a séduit Isabel Costa. On découvre ensuite d'autres liens entre les héritiers et les révolutionnaires, certains étant salariés de l'usine. Ça permet à l'auteur de développer ses propres considérations sur l'esprit d'entreprise et sur l'idéal révolutionnaire, le premier prospérant et le second déclinant. La Catalogne s'éloigne de 1937 — année de naissance de l'auteur. Il n'en reste que des bribes que l'ex-rédacteur en chef de La Vanguardia utilise comme épices pour relever sa sauce. À peine l'avocat a-t-il entamé son enquête qu'une série d'attentats met la police sur la voie des révolutionnaires; l'avocat lui-même est pris au piège…

Ce livre, écrit en 1983, est recommandé à tout nostalgique du vieux Barcelone (ils y trouveront une véritable encyclopédie des vieilles rues !), en somme le Barcelone d'avant les Jeux Olympiques. Sinon, après avoir admiré les belles jambes et les bas noirs de Maria del Mar, passez votre chemin !


Francisco Gonzalez Ledesma
Le dossier Barcelone
Traduit par J.B. Grasset. Gallimard 1998 et Folio policier, 431 pages.


 
Tag(s) : #LITTERATURE ESPAGNOLE, #BARCELONE