Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 
• Pas de chance pour Ingeburge. 
En 1200, le capétien Philippe, que la postérité qualifiera d'Auguste, est roi de France et vient de se remarier : mais au lit ça ne colle pas avec Ingeburge et le roi veut la virer illico. Naturellement la Danoise entend bien rester la Reine de Paris plutôt que de repartir dans les brumes du Nord. Arrive Agnès de Méran et le roi retrouve le sourire. C'est un cas de bigamie selon le pape Innocent III, un ancien étudiant parisien, qui doit arbitrer : le roi mauvais coucheur doit reprendre Ingeburge et se séparer d'Agnès. En attendant, il est excommunié et le royaume placé sous interdit le 13 janvier —ce qui veut dire pas de cloche, pas de confession, pas de mariage. La situation allait durer jusqu'au mois de septembre. Malgré ce début, il ne faut pas croire que John Baldwin reprend la vieille série des "Histoires d'amour de l'histoire de France" d'après Guy Breton !

Il s'agit tout au contraire d'un ouvrage très savant et rigoureusement documenté puisque le spécialiste américain, professeur d'histoire médiévale à l'université John Hopkins de Baltimore, se fonde uniquement sur des documents strictement contemporains, disons à vingt ans près, pour éviter les anachronismes. Ainsi nous montre-t-il le Paris de 1200 se dotant de murailles avec des dizaines de tours sur chaque rive de la Seine, Philippe-Auguste y ajoutant juste à l'ouest un premier Louvre, l'évêque Maurice de Sully érigeant Notre-Dame, les prostituées proposant de financer un vitrail, les Templiers recevant les comptables du roi, les théologiens disputant sur le taux d'intérêt ou les étudiants menaçant de faire grève —ce qu'ils feront réellement en 1229-1231.
• Paris, capitale en forte croissance
La plus grosse ville du royaume dépasse les 50 000 âmes et les constructions poussent jusqu'aux pieds des nouveaux remparts. Quelques grands familles de bourgeois dominent le commerce et les finances. Les grands travaux attirent un grand nombre d'ouvriers et coûtent cher, de même que les préparatifs militaires contre Jean, frère et successeur de Richard Cœur de Lion tué lors d'un siège en 1199. Mais le roi de France a des finances suffisamment saines (et bien connues pour 1202-1203) pour passer à l'offensive et récupérer les grands fiefs. Devenu "sans terre" et battu à Bouvines, le roi Jean devra aussi céder aux exigences de ses barons (1215, la Grande Charte).

Le capétien améliore aussi l'administration royale (plus de baillis et de prévôts, plus de personnel à Paris) et évite de repartir lui-même en croisade. Pourtant c'est dans le royaume anglo-normand que les maîtres licenciés des collèges parisiens trouvent le plus d'opportunités de carrière, comme évêques ou comme "hauts fonctionnaires". D'ailleurs, les Anglais sont nombreux parmi les étudiants et les maîtres pour qui Thomas Becket, saint et martyr, est devenu leur modèle. Parmi les maîtres parisiens, Pierre le Chantre († 1197) est le plus souvent cité pour ses jugements et ses écrits et nombre de ces hommes vont influencer les travaux du concile de Latran. Ainsi la fonction intellectuelle de Paris est-elle en passe de triompher et donner naissance à l'Université (bulle de Grégoire IX en 1231).
• Des goûts et des usages
John Baldwin nous rappelle que le style gothique était appelé "opus francigenum" ou style français et que les vitraux davantage destinés à donner de la couleur que de la lumière, et que la couleur est omniprésente sur les sculptures extérieures de Notre-Dame, là où nous ne nous réjouissons que de pierre claire et de façade ravalée. L'auteur extrait du livre de Pierre le Chantre "De Oratione" la description des sept postures recommandées pour prier en l'absence de prie-dieu et de chaises dans les nefs des églises de ce temps.

1. Debout, les mains jointes, les bras tendus au-dessus de la tête. Convient aux hommes comme aux femmes, dans et hors des églises.
2. Bras étendus de part et d'autre du corps de manière à former une croix.
3. Les mains réunies et étendues en avant, dirigées vers les yeux comme pour lire un livre.
4. Les genoux sur le sol, les mains étendues en avant.
5. Le corps complètement étendu à terre, le visage contre le sol.
6. Courbé en avant à partir de la taille, la tête dirigée vers l'autel.
7. Femmes uniquement : « le poids du corps de la suppliante porte sur les genoux et sur les coudes sans que le ventre touche le sol, à la manière d'un chameau. Cette position est attribuée à Tarsilla, la tante du pape Grégoire, et convient pour une pénitence sévère.»
 
undefined
Le professeur. Paris, Musée de Cluny
 
On ne plaisante pas non plus avec l'hérésie et même si Pierre le Chantre s'élève contre l'abus de la peine capitale, Évrard de Châteauneuf fut accusé de croyances bogomiles par l'évêque d'Auxerre et mourut sur le bûcher. Pire, après la mort en 1206 de l'hérétique Amaury de Bène, ses disciples prolifèrent jusque dans le clergé parisien : avec l'arrivée du règne de l'Esprit, troisième personne de la Trinité, les sacrements de l'Église deviennent inutiles, les croyants ne péchent plus, le Pape est l'Antéchrist, Rome est Babylone. Les procédures inquisitoriales nouvellement instituées sont suivies : les clercs seront livrés aux flammes le 20 novembre 1210. Quelques mois auparavant, l'assassinat de Pierre de Castelneau, un légat du pape qui a excommunié Raymond VI comte de Toulouse pour complicité avec les cathares, la croisade a été lancée contre les albigeois, — mais Philippe-Auguste est assez malin pour rester à Paris et admirer ces jongleurs qui récitent les romans de Jean Renart et interprètent les chansons du trouvère Gace Brulé.
L'ouvrage est relié et utilement illustré, principalement de reproductions de miniatures de la "Bible moralisée" conservée à Vienne. La qualité du papier rend les illustrations lisibles et utilisables.
John W. BALDWIN
Paris, 1200
Traduit par Béatrice Bonne. Aubier, 2006, 471 pages, 28,5 €.


 

 

Tag(s) : #HISTOIRE MOYEN AGE