Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Après La mort du roi Tsongor, Laurent Gaudé est devenu célèbre quand Le Soleil des Scorta lui a valu le prix Goncourt. On retrouve ici, dans ces quatre nouvelles surprenantes, l'écriture classique et sobre qui est la marque de l'auteur. Le seconde nouvelle mise à part ("Gramercy Park Hotel") où un vieil homme se remémore son amour de jeunesse, le recueil se place sous le signe de l'Afrique.

"Dans la nuit Mozambique", qui donne son titre au volume, voit se réunir dans un restaurant lisboète des officiers à la retraite. Avec "Le colonel Barbaque" on a aussi affaire à un militaire, ancien combattant de 14-18, reconverti dans de louches aventures africaines. Avec "Sang négrier", qui entame le livre, nous débarquons à Saint-Malo avec un capitaine négrier qui vient d'acheter des esclaves à Gorée.


"Gramercy Park Hotel" et "Dans la nuit Mozambique" sont certes des nouvelles tragiques, mais avec une atmosphère plus marquée de nostalgie. Au contraire, "Sang négrier" et "Le colonel Barbaque" sont des récits plus sombres. Mais seul le texte intitulé "Sang négrier" se clôt sur un vrai goût de mystère.

Laurent GAUDÉ
Dans la nuit Mozambique
146 pages
Actes Sud, mai 2007



 

  

Tag(s) : #LITTERATURE FRANÇAISE