Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Le Palais de la Porte Dorée, après nous avoir présenté "Les Étrangers au temps de l'Exposition coloniale (1931)", nous invite en ce début de 2009 à réfléchir aux relations franco-allemandes depuis 1871, aux migrations et aux regards réciproques des habitants des deux pays. Du côté de la France, IIIe République, Régime de Vichy, IVe République, Ve République se succèdent. Du côté de l'Allemagne, IIe Reich, IIIe Reich, RDA et RFA et Allemagne réunifiée se suivent dans le même temps.

L'exposition est évidem-ment séquencée par la Grande Guerre, la Crise des années trente, la Seconde Guerre mondiale, la Guerre froide et la chute du Mur de Berlin.

Avant 1914, l'Allemagne était un pays d'émigration et la France déjà une terre d'immigration (Ouest-Eclair, ci-dessous). Et c'est en partie ce qui peut expliques une divergence franco-allemande sur l'acquisition de la nationalité, droit du sang d'un côté, droit du sol de l'autre.

Néanmoins le nationalisme a sévi violemment de chaque côté de la frontière commune. Nous les tratitions de Boches. Au temps de la Grande Guerre ils criaient : « Gott mit uns !» même si un proverbe allemand soutenait déjà d'autres préférences divines : « Glücklich wie Gott im Frankreich.»

    • Les panneaux et les vitrines de l'Exposition proposent jusqu'au 19 avril 2009 de passionnants documents s'étendant sur près d'un siècle et demi. Bornons-nous à quelques exemples qu'on espère révélateurs. Si le regard des uns sur les autres est rarement tendre, on note que les discours racistes se sont multipliés et utilisés à usage intérieur.

        Voici la presse d'information face à la presse d'opinion :

L'exil sera-t-il un refuge sûr ?  Amabilités parlementaires 

 

En cette époque où tout le monde parlait de "races" sans vergogne, jusqu'en 1945, les Juifs et les Noirs d'Afrique étaient plus particulièrement visés en France comme en Allemagne. Des affiches de la propagande allemande dénonçaient ainsi l'utillisation des troupes coloniales par l'armée française dès la Grande Guerre.

 La culpabilité de la France L'Europe en train de se faire civiliser

L'exposition contient bien d'autres richesses ! Livres rares, clichés improbables, et des vidéos.

Le Palais de la Portée Dorée construit pour l'Exposition de 1931 abrite la "Cité nationale de l'histoire de l'immigration" (Paris XIIe). Visite à continuer sur le site Internet.

 

 

 

Tag(s) : #HISTOIRE 1900 - 2000, #IMMIGRATION