Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 
 
 
 
 
 

 

 
   4 - LE MIROIR ATTRIBUT ET PRÉTEXTE DU NU FÉMININ   
 

 C'est le miroir de la salle de bain moderne aussi bien qu'un aristocratique miroir ancien. Les œuvres reprennent les titres : Femme ou Vénus à la toilette, femme au miroir, nu au miroir, et bien d'autres variantes. L'idée générale est que le peintre a pris le nu pour sujet. C'est à la Renaissance que cela apparait. Au XXème siècle, Pierre Bonnard a souvent peint des nus devant un miroir. De nombreux peintres contemporains ont suivi.

La Renaissance et l'invention du Nu

Mon propos n'est pas d'insister longuement sur la nouveauté de la représentation du corps nu, masculin ou féminin. Le fait est bien connu. Le miroir ne vient pas "habiller" une nudité ou mieux mettre en scène un portrait. Il est l'attribut de la Femme ou de Vénus à sa toilette, comme on l'a vu dans la 2ème partie. C'est le corps de la femme qui prime.

François CLOUET
Diane de Poitiers à sa toilette, c.1559, Musée Condé
École de Fontainebleau - Diane de Poitiers - 1590 (?)
 
 Le miroir de ces Nus fait entrer dans l'intimité. Il souligne à peine la beauté de Diane de Poitiers ou de la Vénus de Rokeby. Ce n'est pas sa fonction. Dans "Suzanne au bain" le miroir est un objet convenu du thème "Femme à sa toilette". Mais le même Tintoret peut s'en servir pour développer le récit.

 

Vélasquez - Vénus à son miroir dite Vénus de Rokeby - 1649

 

Le nu couché passe pour une invention de la Renaissance. L'œuvre de Vélasquez — qui a été et reste très souvent copiée ou pastichée — pose un petit problème. Vénus se regarde-t-elle dans le miroir, ou bien, comme le suggère un correspondant, nous regarde-t-elle en train de la contempler ? Cela me plairait bien qu'elle me regarde via ce miroir que Cupidon lui présente... Mais j'ai un doute qui vient du "flou" de l'image de ses yeux dans le miroir. Est-ce un flou voulu par le peintre ou est-il dû à la médiocrité de ma reproduction ? L'ambiguïté n'est pas tranchée par un zoom sur le miroir (que permet le site de la National Gallery) !

Agrandissement.png

Par contre, c'est clair, la "Suzanne au bain" du Tintoret ne nous regarde pas :


TINTORETTO - Suzanne au bain - 1560
 

Pour ne pas quitter le Tintoret, passons à une autre œuvre, datant d'environ 1555, dont Daniel Arasse parle longuement dans "Cara Giulia", l'un des Descriptions figurant dans "On n"y voit rien" (Folio essais) :

TINTORETTO - Vénus découverte par Vulcain
 

 Le miroir circulaire semble posé sur le meuble sous lequel Mars s'est caché (on voit sa tête casquée qui dépasse sur la droite…).  Tandis que Cupidon dort – malgré le chien qui aboie – Vulcain s'approche de Vénus. Daniel Arasse a remarqué que le miroir ne reflète pas la position actuelle de Vulcain (un genou sur le lit) mais les deux : le miroir anticipe juste un peu sur l'action… Il faut donc retenir que le miroir permet de focaliser, d'attirer notre attention, sur un point particulier d'un tableau complexe. Très souvent cette œuvre (dont les titres varient selon les sources) n'est pas correctement reproduite : le miroir est coupé!

VOUET-Toilette-de-Venus.jpg
Simon VOUET - Vénus au bain. Berlin
 

Les Nus de Pierre BONNARD

Pierre Bonnard a passé une grande partie de sa vie d'artiste à peindre sa femme, presque toujours nue, souvent à la toilette, voire au bain.
Bonnard - 1907

Bonnard - Le miroir de la chambre verte - 1909

Bonnard - Nu devant le miroir (La Cheminée. Détail) 1916

Bonnard - Miroir et Toilette - 1930

Bonnard - Nu au miroir (La Toilette) - 1931
 
undefined
Bonnard - Nu au miroir devant la cheminée
 

Marthe Bonnard est le modèle que l'on retrouve dans ces mises en scène répétitives devant les miroirs de salles de bain. Par ailleurs Pierre Bonnard a peint Marthe dans un nombre encore plus grand de toiles dans des scènes de toilette ou de bain mais où l'on ne retrouve pas de miroirs ! L'artifice du miroir permet de présenter des cadrages inattendus. Dans "La Cheminée" de 1916, le peintre représente une femme en buste qui vient se superposer à un nu horizontal accroché au mur. Dans ces différents nus, on note que le peintre ne se reflète pas dans ces miroirs. Sauf peut-être dans celui-ci : 

 
undefined
Bonnard - La table de Toilette au bouquet jaune et rouge.
 

 Depuis le XXè siècle, le Nu banalisé 

Le Nu s'est banalisé dans la peinture occidentale du XXè siècle, sans même attendre la libération des mœurs des Sixties. Le Nu a accompagné tous les styles représentatifs. Il a, pourrait-on dire, anticipé sur l'avalanche érotique de la presse masculine genre Playboy, et sur la marée pornographique induite par Internet dès la fin du siècle. Une sorte de "porno chic" avant l'heure.

Lovis-Corinth-le-corset.jpg
Lovis CORINTH - La femme au corset. 1910

De l'expressionnisme à l'hyperréalisme, le Nu a permis à tous les courants figuratifs de s'exprimer…

Kirchner - Nu allongé
 
Schmidt-Rottluff


SLUYTERS - Nu au miroir - c.1920
    
Balthus nu au miroir
 
 
               Balthus : deux versions du Nu au miroir (c. 1936, 1939)
 
 

Delvaux
 

Avec les surréalistes, tout est possible. Alice au pays des merveilles nous emmène derrière le miroir.

Magritte, Liaisons dangereuses, 1936
 

Ensuite, le miroir de la salle de bain n'est qu'un objet de grande banalité pour accompagner le Nu. Botero l'utilise de manière à montrer le regard de la femme à sa toilette.

                                                 
         
 
 undefined
undefined
Botero - Femme à sa toilette

L'artiste colombien a aussi eu recours à la lithographie pour illustrer le rapprochement du miroir et du nu. En voici deux exemple.

 

Pour Sara Scaramelli le regard même de la femme nous est caché alors que la prise murale est visible et s'intercale entre la femme et son image.

 
Sara Scaramelli - Sans titre

 Enfin Peter Handel ne retient plus que le réalisme photographique dans une présentation réduite au face à face de la femme et du miroir.

Peter Handel, Vor dem Spiegel, 2005

 Un correspondant qui se reconnaîtra et que je remercie me suggère de compléter l'œuvre de Peter Handel par celle de Richard Hamilton, "Descending nude" (2006). Un miroir aux formes artistiques inspirée de l'Art Nouveau et un "Nu descendant l'escalier" en clin d'œil à Marcel Duchamp.

                              Hamilton-R.-Descending-nude--2006.jpg

Et puis un miroir sans nu pour revenir à la tradition de la nature morte. C'est ce que propose le catalan Xavier Valls :

Xavier VALLS (1992) Nature morte au miroir.
———————————————————————————————————————————
 
VOIR LA SUITE
 












 

Tag(s) : #MIROIRS, #BEAUX ARTS