Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Pour prendre un peu d'avance sur le déroulement du "Vendée Globe", voici "Cap Horn" ! C'est un recueil de nouvelles dues au grand écrivain chilien Francisco Coloane et publiées en 1941.

Originaire de l'île de Chiloé cet auteur sait peindre en peu de mots des hommes au caractère bien tranché évoluant dans un environnement éminemment difficile : vent violent des 50èmes rugissants, tempêtes de neige, tempêtes en mer, glaces et banquises... La nature paraît se liguer pour repousser l'intrus : l'homme. Elle peut le rendre fou et criminel, tandis que l'iceberg de Kanasaka avec comme figure de proue un Indien mort de froid effraie le navigateur du canal Beagle et semble lui dire : « Hors d'ici ».

La plupart des hommes sont là pour la pêche, pour les fourrures des bébés phoques, et surtout pour l'élevage ovin en Terre de Feu. D'autres sont marins, ou gardiens du phare Evangelistas.

À la pointe de ce Cône sud, comme disent aujourd'hui nos géographes, les grandes estancias fuégiennes élèvent d'immenses troupeaux de moutons que surveillent des cavaliers et leurs chiens. Ces hommes rudes et aux origines diverses, Chiliens ou Écossais, Argentins ou Australiens, parfois venus par les Malouines, s'expriment dans  « un jargon anglo-patagonien» ; ils commencent par être « jackeruse, c'est-à-dire homme à tout faire.» Ils rêvent de retourner en ville après un ou deux ans de travail, prendre femme, ou aller vers une autre terre pionnière. Mais tous ne repartiront pas...

Les histoires que nous présente Coloane sont en effet une série de tragédies rapides qui touchent les hommes et les animaux. Les moutons peuvent mourir asphyxiés sous la neige épaisse ou être attaqués par des oiseaux qui leur crèvent les yeux, les caranchos. Assassinats et accidents concluent la plupart des drames quand l'alcool et les armes ont parlé.

Chemin faisant, quelques points d'histoire surprendront le lecteur français : qu'Ushuaia a d'abord été un bagne avant d'être transformé en symbole par Nicolas Hulot, ou qu'une frégate française, le Phaéton, avait tenté de prendre possession du détroit de Magellan le 22 septembre 1843, devancée en fait par une goélette chilienne. Cinq ans plus tard, la découverte de l'or californien ferait de ce Cap Horn une route commerciale…

Francisco COLOANE
C a p   H o r n
Éditions Phébus, 1994, 182 pages.

Tag(s) : #AMERIQUE LATINE, #CHILI