Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

À tous ceux qui doivent expliquer des documents : étudiants, professeurs du secondaire, lycéens, journalistes, etc, ce Dictionnaire est — semble-t-il— destiné. Il fournit des informations précises sur l'aventure coloniale française depuis la Révolution de 1789 jusqu'à la Décolonisation. Ainsi y trouve-t-on, après une introduction qui fournit une utile vue générale et chronologique du sujet, des articles nombreux sur des notions (nationalisme, bande dessinée, exotisme, métissages, orientalisme, race, résistances à la conquête…), sur des protagonistes (Jules Ferry, Félix Houphoët-Boigny, Napoléon III…), des écrivains (Camus, Céline, Feraoun, Ségalen…), des événements (abolitions, bataille d'Alger, révolte druze…), des organisations (FLN, Étoile nord-africaine…), des scientifiques (Bourdieu, Griaule…)
 
Néanmoins quelques réserves de ma part. D'abord pour éviter une déconvenue au lecteur, il faudrait que l'éditeur précise sur la couverture que ce Dictionnaire thématique ne concerne que les XIX et XXe siècles, même si certains articles comme "Christianisme, missions" remontent à l'époque antérieure. Ainsi n'y cherchez pas l'histoire du Québec de Champlain, ni la situation de Saint-Domingue avant 1789.
 
-Vu--mars-1934.png

Ensuite je voudrais signaler quelques petits défauts. L'article "agriculture" évoque René Dumont comme étant l'auteur de "L'Afrique est mal partie" (1962) alors qu'il s'agit de "L'Afrique noire…", publication présentée comme constituant les premiers travaux de Dumont  alors que celui-ci avait publié dès 1935 sa thèse sur les rizières du Tonkin, comme on le trouve justement précisé dans l'article "René Dumont" de Wikipedia. Plus gênant : l'article "syncrétismes religieux" nous permet de lire avec surprise que "l'islam est bien antérieur au christianisme"... Sans doute une coquille due au "rewriting"...

Autres exemples : l'article "capitalisme et colonisation" (comme celui sur les investissements aux colonies) laisse dans le vague le fait qu'en 1913 c'est 10 % des investissements français qui ont pris le chemin des colonies (cf. Rondo Cameron, Seuil, 1971) : alors peut-on vraiment parler des colonies comme des "lieux privilégiés d'expansion du capitalisme français" ? (la Russie c'était alors 25 %). Sur la question de la place des colonies dans la situation financière et commerciale de la France les travaux de Jacques Marseille n'apparaissent d'ailleurs pas en bibliographie. Enfin, au sujet de la conférence de Bandung, le contenu de la déclaration concernant nommément des territoires sous contrôle français n'est pas précisé.

Vétilles certes, mais on espérait mieux !
 

Claude LIAUZU (sous la direction de)
Dictionnaire de la colonisation française

Larousse, 2007, 853 pages

 

Tag(s) : #TRAITE, #ESCLAVAGE & COLONISATION