Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Cette invitation à la lecture de Dante est remarquablement écrite par Jacqueline Risset, traductrice de la Divine Comédie. Trois parties montrent successivement les années de formation du poète et ses rares rencontres avec Béatrice, l'homme politique florentin, guelfe blanc finalement banni en 1302, et Dante auteur de l'Enfer, du Purgatoire et du Paradis, tout en conservant l'espoir de revenir dans une Florence délivrée des Guelfes noirs conservateurs.

Dante a été baptisé à Florence le samedi de Pâques 1266. Il est le fils d'Alighiero et de Bella, une famille de petite noblesse, dans une ville affaiblie par les rivalités entre Guelfes et Gibelins, mais enrichie par ses hommes d'affaires (le florin d'or date de 1252). Parmi eux, le banquier Folco Portinari a une fille appellée Bice c'est-à-dire Béatrice. De cette amie d'enfance qui n'est pas devenue sa maîtresse Dante fait la Dame de ses pensées. Elle mourut en 1290 à l'âge de vingt-quatre, mariée à un autre. Dante, lui, avait épousé en 1285 Gemma Donati en application d'un contrat conclu en 1277! Dante fréquenta l'école des dominicains (Santa Maria Novella) et des franciscains (Santa Croce) et avec ses amis il a découvert la nouvelle poésie (notamment la forme du sonnet…) rédigée en langue populaire : c'est le Dolce Stil Nuovo. En 1293 Dante publie un premier recueil, La Vita Nuova, une autobiographie poétique qui marque le début de sa célébrité. La même année, c'est la révolution.

La poésie cède la place à l'engagement politique dans la vie de Dante. Il se range aux côtés du peuple quand la révolution guelfe de 1293 crée un régime nouveau qui soumet la noblesse féodale et les riches. Le servage est aboli pour abaisser le parti gibelin. Florence est désormais dirigée par une démocratie fondée sur des Prieurs et des Conseils dont les membres sont inscrits dans les corporations. C'est le cas pour Dante en 1295. Sur ces six années d'intense activité politique on dispose de peu d'éléments car les archives des années 1298-1300 ont brûlé. Au pouvoir, les Guelfes se sont divisés entre Noirs (droite) et Blancs (gauche). Pendant que Dante était Prieur et donc résidait et siègeait au Bargello, les Noirs l'ont emporté sur les Blancs. Boniface VIII prétendit alors étendre son emprise sur Florence. Dante est allé plaider sa cause à Rome en octobre 1301 et apprendre que le pape avait fait appel à Charles II de Valois pour établir la domination des Noirs à Florence depuis le 1er novembre, qu'un podestat est nommé, que la maison des Alighieri est détruite. Dante s'enfuit de Rome et il ne reviendra plus à Florence, où il laisse femme et enfants. Les proscriptions commencent. En avril 1304, les Noirs détruisent 2000 habitations dans le quartier du Ponte Vecchio et du Marché en représailles au rapprochement tenté par Dante entre les Blancs et les Gibelins pour reprendre Florence. C'en est fini pour lui de la Toscane.

dante-web.jpgDomenica di Michelino (1417-1491) Dante et son poème
Santa Maria del Fiore, Florence

Dante se consacre désormais à la Divine Comédie. Il se réfugie auprès de seigneurs amis, de cour en cour, du côté de Trévise, Padoue et Venise. À Padoue il rencontre Giotto attelé aux fresques de la chapelle des Scrovegni. À Lucques où sa famille le rejoin, il esquisse les 34 chants de l'Enfer, décidant de placer le voyage qu'il y raconte dans la semaine sainte de l'année 1300, année du Grand Jubilé de Rome. En 1309-1310, il fait un voyage en Provence et à Paris pour rencontrer des théologiens de la Sorbonne avant d'entamer Purgatoire et Paradis. Il rentre en Italie estimant que l'empereur Henri VII de Luxembourg pourrait y équilibrer l'influence du pape et réduire les Guelfes Noirs. En 1312, au lieu de Florence, Henri prend Brescia et se rend à Pise : Dante accourt – le jeune Pétrarque en est témoin. Henri est couronné à Rome en juin 1312, mais tout s'effondre en 1313 quand il meurt de la malaria. En conséquence, Dante interrompt la Divine Comédie pour exposer dans De monarchia sa doctrine de la séparation des pouvoirs civil et religieux, ce qui vaudra plus tard à ce livre d'être brûlé par l'Église. Dante revient à la rédaction du Purgatoire. Le 20 avril 1314, c'est la mort du pape gascon détesté, Clément V. La commune de Florence promulgue un édit qui permet le retour des proscrits, mais Dante trouve les conditions dégradantes et persiste dans son exil de Vérone. Il y publie l'Enfer en 1314 suivi du Purgatoire en 1315. L'année suivante, terminant le Paradis, il le dédicace au podestat de Vérone, lui expliquant le double sens de la Divine Comédie, littéral et allégorique. Au faîte de la gloire, Dante est invité à Ravenne par le prince Guido da Polenta et au retour d'une mission à Venise, il contracte la malaria et en meurt brutalement le 14 septembre 1321. Sa fille Antonia rentre au couvent sous le nom de… Béatrice.

Jacqueline Risset a montré non seulement la vie d'un immense poète, et souligné l'originalité de sa création en langue "vulgaire", mais aussi le penseur politique précurseur de la séparation des pouvoirs, qui voyait dans l'empire la possibilité d'un juste équilibre avec la papauté pour que Florence reste la ville d'un slogan : libertas , en lettres dorées sur le fond vermeil du gonfalon.

Jacqueline RISSET
DANTE - Une vie

Flammarion,1995, 223 pages.


 

Tag(s) : #LITTERATURE ITALIENNE, #BIOGRAPHIES