Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans son tour d'horizon des crimes et délits susceptibles de fonder de petits romans à suspense, l'auteur a imaginé un enlèvement crapuleux sur lequel viennent se greffer une rivalité entre deux frères et l'esquisse d'une histoire d'amour. Le tout forme une petite mécanique minutieusement élaborée, intégrant de savoureuses invraisemblances qui stimulent le plaisir du lecteur.
 
Jerry rentre d'années sulfureuses en Afghanistan. Son frère Max, venu l'accueillir dans une gare suisse, travaille comme comptable dans une PME française proche de la frontière. Max raconte que dès leurs retrouvailles « il a demandé si j'étais toujours prêt à enlever la fille de mon patron, qui ne répondait pas à mes avances, et j'ai fait oui de la tête ». Les deux frères passent à ski la frontière en évitant les douanes, rejoignent le chalet qu'habite Max, et c'est parti pour le kidnapping...
 
Parmi les piquantes invraisemblances du récit qui sont autant de contraintes que le romancier se donne comme un défi à relever, lesquelles citer pour attirer le chaland ? Que Pourcelot, le patron, averti du rapt de sa fille n'avertit pas la police. Que Max, le comptable, va lui-même chercher à la banque l'argent pour la rançon ! Que contre la promesse d'une invitation dominicale sa secrétaire lui massicote des rames de papier blanc à la taille des billets et achète pour lui des sacs de sport dont on devine l'usage ! Que Samantha découvre que Max est son ravisseur. Que Samantha n'a pas envie de revenir chez son père qui en a pourtant fait un cadre de l'entreprise. Que Jerry et Samantha ont peut-être... ( je n'ai rien dit, mais leur romance supposée ne peut que mal finir). Que la mère des deux frangins, souffrant d'Alzheimer, est pensionnaire d'une maison de retraite médicalisée dont l'ambulance jouera un rôle essentiel.
Bref, l'embrouillamini concocté par Yves Ravey donne un joyeux moment de lecture.
 
• Yves Ravey. Enlèvement avec rançon. Editions de Minuit. 2010, 140 pages.

 

Tag(s) : #LITTERATURE FRANÇAISE