Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Israël, 1959. Deux jeunes orphelins, frère et sœur de quatorze et quinze, font leur alya malgré eux, après un conseil de famille peu disposé à les prendre en charge. On avait découvert Paula Jacques avec Déborah et les anges dissipés, le tonique et caustique Femina 1991. On retrouve ici cette écriture légère qui vous ôte l'envie de reposer le bouquin, et donne l'envie de connaître la suite.
Lola et Solly Sassoon ont connu l'Égypte d'où la poussée nationaliste vient de chasser les Juifs, mais ils gardent leur culture séfarade et l'usage de l'arabe populaire, deux éléments qui ne vont pas les aider à s'intégrer à une société israélienne dominée par les ashkénazes, par les survivants de la shoah. Fuyant les baraquements et les tentes que l'Agence juive réserve aux nouveaux venus, craignant d'être séparés, les voici sans papiers mais hébergés par Magda Rosenthal et Ruthie, sa protégée, toutes deux réchappées de Ravensbrück. Le roman repose donc sur quatre personnages bien campés, auquel s'ajoute Georgie le neveu de Magda avec qui Solly s'associe pour de fructueux trafics louches tandis que Lola se plonge dans les romans et rêve de devenir écrivain.
L'action a pour cadre Haïfa, où l'ancien quartier populaire Wadi Salib regroupe principalement des émigrés pauvres et sans formation venus d'Égypte et du Maroc, un quartier au bord de l'explosion sociale. Magda arrondit ses revenus de postière en louant une chambre de sa grande maison. D'abord locataires précaires déçus par Israël et possiblement tentés de rejoindre un jour un oncle établi à Brooklyn, les deux jeunes gens ne s'attendaient pas à trouver une famille d'adoption en Israël, or c'est pourtant ce que l'année suivante pourrait bien leur réserver, après quelque suspense dramatique.
Quand en 1960 le procès d'Eichmann fait irruption dans l'actualité, des soupçons se multiplient dans l'esprit de certains rescapés du génocide. Lola en est le témoin : Oskar Katz le coiffeur de Wadi Salib n'est-il pas en fait un ancien kapo ? De même chef d'orchestre dénoncé en plein concert à Tel-Aviv. Un climat de suspicion fondé sur le comportement énigmatique de Ruthie existait dans l'esprit de Lola ; il se développe quand elle interroge Magda sur le passé des deux femmes, en Europe et au camp de Ravensbrück, où elles ont souffert de la faim, des violences, et de la pluie. Et puis tandis que Lola l'accompagne au marché, une vieille femme accuse publiquement Magda d'avoir sévi comme chef de bloc. Magda se retrouve objet d'une instruction judiciaire, accusée d'avoir été « la blokova nommée par la SS Greta Bötzel, sa bonne amie ».
Qu'y a-t-il de vrai dans ces accusations ? Lola d'abord et Solly ensuite vont devoir mieux comprendre le passé européen de leurs nouveaux compatriotes. De son côté, le lecteur découvrira aussi un peu de la complexité de la société israélienne.
Paula Jacques. Au moins il ne pleut pas. Stock, 2015, 352 pages.
 
 
Tag(s) : #LITTERATURE FRANÇAISE