Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ART ROMAN DE SAINTONGE 

(1) LES FAÇADES

Marignac-Façade

 

 

 

 

 

 

 

 

Je propose de commencer par un choix de façades d'églises romanes situées en terre charentaise.  

Voici dans toute sa simplicité, l'église Saint-Sulpice du village de Marignac au sud de Pons en Saintonge. La façade annonce une nef unique (sans bas-côtés); la sobriété du décor tient à un portail de plein cintre et peu orné et se retrouve au-dessus par le bandeau de cinq arcatures et son étroite fenêtre axiale.

Rioux-façade

La même simplicité de la façade semble concerner ici l'église Notre-Dame de Rioux, célèbre pour son chevet. Mais les quatre voussures du portail sont décorées d'ornements floraux et géométriques dont le style se retrouve sur le chevet. L'axe vertical est davantage marqué qu'à Marignac : au lieu d'une simple fenêtre, un oculus peut-être rajouté. Au milieu du bandeau d'arcatures, une Vierge à l'enfant, en mandorle. L'oculus interrompt en son milieu une corniche dont on distingue les modillons constitués de personnages.

Echebrune-façade

Pas d'oculus à l'église Saint-Pierre d'Échebrune que l'on pourrait considérer comme la perfection en matière de façade romane en Saintonge avec l'entrée majestueuse formé par le vaste portail encadré de six voussures et de nombreuses colonnettes, avec une symétrie parfaite couronnée d'un pignon minimaliste au-dessus de l'arcature polylobée à l'étage. Aux axes verticaux soulignés par les colonnes correspondent des axes horizontaux très marqués par les chapiteaux prolongés en frise de part et d'autre du portail, et par les métopes floraux et les modillons à têtes d'animaux au-dessus.

Avy-en-Pons-Façade

La façade de Notre-Dame d'Avy-en-Pons a perdu une partie de sa majesté, mais elle frappe le visiteur par son ornementation à la fois de motifs géométriques, d'animaux, et des 36 personnages de la voussure externe du portail.

 

Chadenac-Façade

L'église Saint-Martin de Chadenac présente une façade d'une richesse exceptionnelle au niveau du portail et de ses deux arcatures — mais pas aux niveaux supérieurs, remaniés... Les voussures du portail opposent Vices et Vertus, Vierges sages et Vierges folles. Des personnages —mutilés par l'histoire et les intempéries— ornent les arcatures aveugles des côtés.

Corme-Royal-façade

La priorale Saint-Nazaire de Corme-Royal a connu de nombreux remaniements, mais sa façade est restée exemplaire de l'ornementation romane. Les grosses colonnes du rez-de-chaussée deviennent des colonnes couplées à l'étage et divisent ainsi la façade en trois parties toutes également ornées. Le tympan de l'arcature de gauche peut s'interpréter comme une Visitation. Un tympan similaire à droite comporte trois personnages. A l'étage, une vaste fenêtre attire le regard, encadrée de fines colonnes, et surmontée d'une série de Vierges sages et de Vierges folles; à droite les Vertus et les Vices; à gauche des saints.

La priorale Saint-Nazaire de Corme-Royal relevait de l'Abbaye -aux-Dames de Saintes : les deux façades, tripartites, montrent une certaine similitude.

Saintes-Abb-aux-Dames

L'Abbaye-aux-Dames de Saintes présente une façade tripartite avec également une baie importante à l'étage par ailleurs fortement restauré : les quatre baies aveugles témoignent d'une importante restauration qui a gagné aussi le pignon où un cartouche classique (XVIIe s.) quoique discret rompt l'harmonie romane. Néanmoins, l'ornementation du portail est impressionnante – on y reviendra.

Pons-St-Vivien-façade

La façade de Saint-Vivien de Pons montre, elle, des remaniements beaucoup plus lourds, avec une baie gothique et deux clochetons "récents" (et des collatéraux que ma photo a gommés). Pourtant, l'essentiel du système roman est sauvegardé avec ce portail imposant et ses arcatures latérales qui étaient ornées de statues. Pons est une étape de choix sur la route de Compostelle qui traverse la Saintonge puisque la cité disposait d'un Hôpital pour les Pèlerins.

Angoulême-Façade

La cathédrale Saint-Pierre d'Angoulême est considérée comme le monument roman majeur de la Charente. La dimension est bien celle d'une cathédrale : c'est le plus vaste édifice roman charentais (en additionnant l'Angoumois et la Saintonge). Seule l'Abbaye-aux-Dames de Saintes attire (presque) autant de visiteurs. Entreprise par Abadie au XIXe siècle la restauration a tourné à la reconstruction, mais la façade —si on excepte là encore les clochetons et le pignon— conserve une impressionnante richesse par sa structure comme par son ornementation romanes. On a montré précédemment des façades d'une puis de trois parties : ici, on va jusqu'à cinq! Le portail imposant est encadré de deux arcades aveugles et les cinq tympans sont parfaitement alignés (et ornés). Les façades précédentes s'inscrivaient dans un carré de deux ou trois cases sur trois; ici c'est plutôt un carré de cinq cases sur cinq. Les possibilités d'ornementation sont ainsi singulièrement augmentées. La diversité va de l'Ascension et du Jugement dernier à la Chanson de Roland ! Difficile de tout observer sur place avec la tranquillité nécessaire : le parvis est l'un des principaux carrefours de la ville... et le trottoir en face est exigu!

 

Tag(s) : #Art roman