Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Oui, bien sûr, c'est un polar ! La police de New York est occupée à démanteler un dangereux gang. Marilyn la Dingue ne fait pas partie du gang, elle en est même la cible, comme toute la famille d'Isaac Sidel, l'inspecteur de police que le lecteur de Charyn retrouve de polar en polar.

Qui sont les membres de ce gang ? Deux jeunes juifs, Rupert, Esther Rose, et Stanley un jeune chinois. « Barney les a surnommés le gang des sucettes ». Leurs méfaits ? « ...ils ont attaqué vingt boutiques la semaine dernière. Six entre Essex Street et Bowery Street, six à Chinatown, cinq à Little Italy… ». On voit que l'action se situe dans le sud de Manhattan, là où les rues portent des noms — c'est le territoire de l'inspecteur Isaac Sidel.

Jalousies et rivalités dans la police : c'est un classique du genre. « Barney Rosenblatt était le flic juif numéro un de la ville de New York. Il haïssait Isaac plus que les chefs irlandais qui l'entouraient. Isaac démoralisait les inspecteurs de Barney avec sa troupe de moutons et d'espions personnels.» Isaac Sidel fait équipe avec Brodsky, qui lui sert de chauffeur, et avec Coen, son jeune collègue préféré. « Isaac frappa sur la vitrine du restaurant-crèmerie de Ludlow Street. C'était un endroit où il préférait ne pas entrer car il était bourré d'auteurs dramatiques et d'intellectuels affamés qui essayaient toujours d'entraîner Isaac dans des discussions sur Spinoza, Israël, les brutalités policières... »

Il y a peut-être bien dans ce roman une enquête policière, mais il nous raconte surtout une histoire de famille, celle d'Isaac. Son père est parti peindre à Paris : « Joel Sidel, le prince du col de fourrure. Il a tout envoyé promener pour une saleté de pinceau ». La mère d'Isaac, Sophie, tient une boutique de brocanteur, dans Ludlow Street. Kathleen, l'épouse irlandaise d'Isaac, est partie s'occuper de ses biens immobiliers en Floride. La maîtresse de l'inspecteur, Ida Stutz, travaille dans un petit restaurant. Leo, le frère d'Isaac, est en prison pour ne pas avoir versé de pension alimentaire à « la stupide Selma ». La fille unique d'Isaac c'est Marilyn, « une créature têtue » de vingt-cinq ans, une maigrichonne qui a déjà usé trois maris. Elle est dingue amoureuse de l'inspecteur Coen dit Zyeux-Bleus — qui donne son nom à l'un des volumes suivants. Bonne lecture et faites attention aux Guzmann...!

 Jerome Charyn. Marilyn la Dingue. Traduit par Rosine Fitzgerald. Gallimard, 1977, 246 pages.

 

Tag(s) : #LITTERATURE ETATS-UNIS